Navigation – Plan du site
Résumés du 27e colloque de la SFDP (Poitiers, 4-7 Novembre, 2014)
9

Climats et origines des grands singes et des hommes

Brigitte Senut

Résumé

Nous partageons avec les grands singes plus de 20 millions d'années de notre histoire qui s'est déroulée sur les trois continents de l’Ancien Monde (Afrique, Asie et Europe). Les données de la biologie du vivant et de la paléontologie montrent que les grands singes africains et les hommes sont de proches parents. A l'heure actuelle, les données de terrain suggèrent que les grands singes de type moderne et les hommes auraient émergé au cours du Miocène entre 12 et 8 millions d’années environ. Mais à quel endroit ? En ce qui concerne les orangs outans, ils ont évolué en Asie et leur histoire récente semble se combler grâce à la découverte en Thaïlande sur le plateau de Khorat d'une mandibule vieille de 9 à 7 millions d’années. En ce qui concerne nos origines, il est largement admis que notre lignée a émergé en Afrique (comme cela avait été prédit par Darwin au XIXe siècle), tout comme celles de nos cousins (les gorilles et les chimpanzés). Un scénario proposé par Coppens en 1981 supposait que l’Afrique orientale était le berceau des origines en lien avec l'ouverture du Rift africain qui allait isoler une population d'hominoïdes en deux: celle située à l'ouest allait évoluer vers les gorilles et les chimpanzés, alors que celle située à l'est allait donner naissance à l'homme. Cette hypothèse est aujourd’hui discutée, ses aspects géographiques remis en cause ; mais ses volets écologique et chronologique restent validés. Il est toujours difficile de trouver le lieu d'origine d’une espèce paléontologique en raison de sa répartition dans le temps et l'espace. Des données plus récentes ont suggéré que l'Eurasie serait un bon candidat. Baptisé « Back to Africa Hypothesis », ce scénario reste discuté. Pour son auteur, Begun, les hominoïdes auraient migré vers 16 -17 millions d’années d'Afrique vers l'Eurasie où ils auraient évolué vers un ancêtre potentiel des grands singes africains et des hommes et qui serait à son tour revenu en Afrique pour donner naissance aux grands singes africains et aux hommes. Toutefois, ce scénario marginalise les données africaines : on connaît en effet entre 12 et 9 millions d’années, près de 10 lignées d'hominoïdes et les premiers représentants probables de groupes modernes. En reconsidérant la répartition géographique des hominoïdes entre 12 et 7 millions d’années, les données environnementales et donc climatiques, il apparaît que la réponse à la question d'un continent ou d'une région d'origine est plus complexe. Les hominoïdes sont des animaux de milieu tropical et lorsqu'on prend en compte l'évolution des ceintures climatiques entre 20 et 10 millions d'années, on constate que la disparition des hominoïdes en Eurasie coïncide avec l'établissement d'un climat plus tempéré lié au déplacement vers le sud des ceintures tropicales. Il faut probablement rechercher l'origine des lignées d'hominoïdes africains dans la zone intertropicale à la place qu'elle occupait à l'époque et ne pas voir dans telle ou telle région précise le Graal d'un lieu d'origine.

Haut de page

Entrées d’index

Thématique :

paléontologie
Haut de page

Historique

Présenté le 5/11/2014

Pour citer cet article

Référence électronique

Brigitte Senut, « Climats et origines des grands singes et des hommes », Revue de primatologie [En ligne], 6 | 2015, document 9, mis en ligne le 31 mars 2015, consulté le 17 octobre 2017. URL : http://primatologie.revues.org/1975 ; DOI : 10.4000/primatologie.1975

Haut de page

Auteur

Brigitte Senut

Sorbonne Universités, CR2P, MNHN, CNRS, UPMC, Paris 06, 8, rue Buffon, CP 38, 75005 Paris, France
Auteure pour la correspondance :
bsenut@mnhn.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la Revue de primatologie sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Société francophone de primatologie (SFDP)
  • Revues.org