Navigation – Plan du site
Résumés du 27e colloque de la SFDP (Poitiers, 4-7 Novembre, 2014)
23

Inhalation d'aérosols liquides ou solides chez les Primates Non Humains

Jérôme Montharu, Chrystophe Aubert, Georges Roseau, Laurent Vecellio, Antoine Guillon et Michèle de Monte

Résumé

L'administration d'aérosols médicamenteux liquides et solides - « particules suffisamment fines pour rester en suspension dans l'air », connaît depuis quelques années une forte expansion. L'aérosolthérapie est aujourd'hui utilisée pour traiter les pathologies pulmonaires, le poumon constituant également une porte d'entrée pour les médicaments à visée systémique ou pour les vaccins. Même s'il existe des modèles "in vitro" ou "in silico", et des modèles mathématiques permettant d'étudier le dépôt d'un aérosol dans les voies respiratoires, tout développement de médicament ou de vaccin passe par une phase d'études précliniques réglementaires, impliquant l'utilisation de modèles animaux. Afin de tester l'efficacité de drogues, d'évaluer leur cinétique, leur tolérance pulmonaire et/ou leur toxicité, nous avons donc développé des modèles précliniques incluant les rongeurs, les porcs, et les primates non humains (PNH). Nous présentons les différentes techniques d'administration d'aérosols liquide ou solides développées sur la Plateforme avec les PNH : macaques et babouins. 1. Les PNH vigiles sont capables de respirer spontanément à travers un masque facial connecté à un générateur d'aérosol. La procédure est très proche de celle mise en œuvre lors d'une séance d'aérosolthérapie humaine ; elle est donc tout à fait pertinente pour réaliser des études de dépôt afin de prédire la distribution pulmonaire d'un médicament nébulisé dans un modèle pédiatrique. Nous présentons la procédure d'administration d'un aérosol liquide tracé au Technétium 99m à partir d’un aérosol-doseur muni d'une chambre d'inhalation reliée à un masque facial chez un PNH vigile, et les images obtenues à l'aide d'une gamma caméra. 2. Il est possible de réaliser un dépôt pulmonaire chez un animal intubé et ventilé, à l'aide d'un MicroSprayer® Aerosolizer (générateur d'aérosol liquide) ou d'un Dry Powder Insufflator™ (générateur d'aérosol solide) adaptés à la morphologie de l'animal et, selon les caractéristiques du générateur d’aérosol, de synchroniser ou non la phase d'administration avec l'une des phases de la respiration. Cette procédure, à l'inverse de la précédente, permet de contrôler la dose administrée, d'assurer une distribution pulmonaire uniforme de particules de taille également contrôlable, et un pourcentage de dépôt élevé. Il s’agit d'un modèle approprié pour étudier l'efficacité et la tolérance d'un médicament. Nous présentons une procédure d'administration d'un aérosol de poudre à l'aide d'un Dry Powder Insufflator™ chez un primate intubé et ventilé et les images obtenues à l'aide d'une gamma caméra. Les diverses méthodes d'administration développées au laboratoire ont permis de montrer que l'administration rapide et contrôlée d’aérosols médicamenteux chez des animaux intubés semble constituer une procédure tout à fait pertinente pour étudier l'efficacité, la sécurité et la toxicité des médicaments inhalés.

Haut de page

Entrées d’index

Thématique :

biologie, médecine
Haut de page

Historique

Présenté le 6/11/2014

Pour citer cet article

Référence électronique

Jérôme Montharu, Chrystophe Aubert, Georges Roseau, Laurent Vecellio, Antoine Guillon et Michèle de Monte, « Inhalation d'aérosols liquides ou solides chez les Primates Non Humains », Revue de primatologie [En ligne], 6 | 2015, document 23, mis en ligne le 31 mars 2015, consulté le 22 mai 2017. URL : http://primatologie.revues.org/2087 ; DOI : 10.4000/primatologie.2087

Haut de page

Auteurs

Jérôme Montharu

Plateforme Scientifique et Technique Animaleries, Université F. Rabelais, 10 boulevard Tonnellé, 37032 Tours Cedex, France
Auteur pour la correspondance :
montharu@med.univ-tours.fr

Chrystophe Aubert

Plateforme Scientifique et Technique Animaleries, Université F. Rabelais, 10 boulevard Tonnellé, 37032 Tours Cedex, France
Courriel :
chrystophe.aubert@univ-tours.fr

Georges Roseau

Plateforme Scientifique et Technique Animaleries, Université F. Rabelais, 10 boulevard Tonnellé, 37032 Tours Cedex, France
Courriel :
georges.roseau@med.univ-tours.fr

Laurent Vecellio

INSERM, Centre d’étude des Pathologies Respiratoires, UMR 1100/EA6305, 37032 Tours, FranceCourriel : vecellio@med.univ-tours.fr

Antoine Guillon

INSERM, Centre d’étude des Pathologies Respiratoires, UMR 1100/EA6305, 37032 Tours, France
Courriel :
antoine.guillon@med.univ-tours.fr

Michèle de Monte

Plateforme Scientifique et Technique Animaleries, Université F. Rabelais, 10 boulevard Tonnellé, 37032 Tours Cedex, France
Courriel :
demonte@med.univ-tours.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la Revue de primatologie sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Société francophone de primatologie (SFDP)
  • Revues.org