Navigation – Plan du site
Résumés du 28e colloque de la SFDP (Strasbourg, 14-16 octobre 2015)
55

Le Proyecto Mono Tocon : recherche, éducation et conservation, au Pérou

Audrey Gaultier, Rosario Huashuayo‑Llamocca, Antonio Boveda‑Penalba et Jan Vermeer

Résumé

Le Proyecto Mono Tocón (PMT) est une ONG péruvienne qui a été initié par le Conservatoire pour la Protection des Primates (CPP), association de conservation de la Vallée des Singes, en mai 2007. La zone d’intervention du Proyecto Mono Tocón est principalement la région de San Martin, au Pérou. Cette région est la seule à abriter le très rare titi de San Martin (Callicebus oenanthe), en danger critique d’extinction selon la liste rouge de l’IUCN. Il fait même partie des 25 primates les plus menacés au monde. Le principal objectif du PMT est donc de sauvegarder cette espèce en développant des activités de recherche scientifique, de conservation et d’éducation à l’environnement. Dans la région de San Martin, le besoin en terres agricoles aboutit à un taux de déboisement extrême. Certaines études estiment que 80 % des forêts de la zone ont disparu au cours des 25 dernières années. Les conséquences de cela sont bien sûr la disparition progressive de nombreuses espèces endémiques, mais également la destruction ou pollution des sources d’eau présentes dans les forêts et l’appauvrissement des communautés humaines. Le Proyecto Mono Tocón tente alors de conserver les derniers fragments forestiers de la région en développant et/ou en appuyant des initiatives de conservation locales. L’accent est alors mis sur la gestion durable des ressources naturelles, le renforcement des capacités et la sensibilisation des populations locales. Dans le but de sauvegarder Callicebus oenanthe, l’une des stratégies du PMT est la création de corridors écologiques dans toute la région de San Martin. Les espèces végétales choisies pour reboiser seront identifiées en fonction des besoins de l’espèce, mais également des intérêts socio-économiques des communautés humaines vivant dans la région. Durant ces dernières années, le Proyecto Mono Tocón a collecté de nombreuses données scientifiques sur l’espèce, mais il y a peu de connaissances sur ses comportements. Pourtant, ces connaissances sont indispensables afin d’identifier les espèces végétales utilisées par le titi et ainsi mieux le protéger. C’est pourquoi, durant l’année 2014, des études éthologiques préliminaires ont été menées au Morro de Calzada. Ces études s’attachent à mieux comprendre l’adaptation de C. oenanthe à la déforestation. Ainsi, trois groupes sont en processus (plus ou moins avancé) d’habituation : l’un en forêt primaire, l’autre en forêt secondaire et le dernier en zone fragmentée. Les objectifs d’une telle étude sont multiples et incluent d’obtenir une meilleure compréhension du comportement général de C. oenanthe, de son alimentation, de son utilisation des espèces végétales et de son adaptation selon le type d’habitat. Pour obtenir ces données, il est avant tout nécessaire d’habituer des groupes de Callicebus oenanthe à la présence humaine et d’établir un éthogramme pour l’espèce. Les données éthologiques sont enregistrées avec les méthodes de Scan sampling et Focal. Des études botaniques viendront compléter ces données comportementales dans le but ultime de réaliser un plan de reforestation pour la région de San Martin. Les zones sélectionnées pour le reboisement feront alors l’objet d’activités d’éducation environnementales menées par l’équipe du Proyecto Mono Tocón et à destination des habitants des zones concernées. Ces activités d’éducation s’attacheront à développer un plan de gestion adéquate prenant en compte les intérêts de Callicebus oenanthe, mais aussi des communautés humaines.
Remerciements à : Carolina Garcia Suikkanen, Cecilia Corbella Felip, Julio C. Tello Alvarado, Alexander Amasifuen Perez, Eder Murrieta Villalobos, Ader Davila Reategui, Rider Tamani, Emerita Tirado, Roy Jaemy Romero Herrada, Jean-Pascal Guéry.

Haut de page

Historique

Présenté le 16/10/2015

Pour citer cet article

Référence électronique

Audrey Gaultier, Rosario Huashuayo‑Llamocca, Antonio Boveda‑Penalba et Jan Vermeer, « Le Proyecto Mono Tocon : recherche, éducation et conservation, au Pérou », Revue de primatologie [En ligne], 6 | 2015, document 55, mis en ligne le 20 janvier 2016, consulté le 28 mars 2017. URL : http://primatologie.revues.org/2335 ; DOI : 10.4000/primatologie.2335

Haut de page

Auteurs

Audrey Gaultier

Conservatoire pour la Protection des Primates, Le Gureau 86700 Romagne France.
Auteure pour la correspondance :
conservatoire.primates@gmail.com

Rosario Huashuayo‑Llamocca

Proyecto Mono Tocon, Jr. Reyes Guerra 430, Moyobamba Pérou.
Courriel :
r.huashuayo@monotocon.org

Antonio Boveda‑Penalba

Proyecto Mono Tocon, Jr. Reyes Guerra 430, Moyobamba Pérou.
Courriel :
conservacion@monotocon.org

Jan Vermeer

Proyecto Mono Tocon, Jr. Reyes Guerra 430, Moyobamba Pérou.
Courriel :
jan.vermeer@callicebus.nl

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la Revue de primatologie sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Société francophone de primatologie (SFDP)
  • Revues.org