Navigation – Plan du site
Résumés du 28e colloque de la SFDP (Strasbourg, 14-16 octobre 2015)
65

La non-réciprocité d’un tiers induit la méfiance chez les singes capucins

Non-reciprocity between third parties induces distrust in capuchin monkeys
James R Anderson, Benoit Bucher, Margaux Levasseur et Kazuo Fujita

Résumés

Des études récentes ont mis en évidence la capacité chez des espèces de primates non humains à détecter la réciprocité ou la non-réciprocité au sein d’un échange de biens entre tiers. Par exemple, nous avons montré que les singes capucins discriminent entre un acteur humain qui effectue un échange équitable avec un tiers et un acteur qui ne respecte pas la réciprocité de l’échange. Plus spécifiques, les singes étaient significativement moins prêts à accepter de la nourriture de l’acteur non réciproque. Autrement dit, les singes prenaient une décision binaire à s’engager avec un acteur aux dépens de l’autre. Dans une nouvelle étude, nous demandons si les singes feraient confiance aux deux acteurs de façon différente selon le degré de réciprocité montré par ces derniers. Suite à un échange équitable ou non, un des deux acteurs a commencé à transférer des morceaux de nourriture vers le singe. Dans cette situation de délai de gratification, le singe peut commencer à manger la nourriture à n’importe quel moment, mais cet acte termine le transfert; alors pour maximiser la quantité de nourriture obtenue le singe devrait attendre pendant que la nourriture s’accumule. Les résultats ont montré que les singes étaient moins aptes à effectuer un délai de gratification lorsque la nourriture était transférée par un acteur non réciproque par rapport à son tiers. Cette tendance “impulsive” se manifestait surtout dans une condition ou la quantité totale de nourriture potentiellement disponible était inconnue du singe, c’est-à-dire dans une situation d’incertitude. Nous en concluons que la non-réciprocité d’un tiers induit la méfiance chez les singes capucins.

Haut de page

Historique

Présenté le 14/10/2015

Pour citer cet article

Référence électronique

James R Anderson, Benoit Bucher, Margaux Levasseur et Kazuo Fujita, « La non-réciprocité d’un tiers induit la méfiance chez les singes capucins », Revue de primatologie [En ligne], 6 | 2015, document 65, mis en ligne le 20 janvier 2016, consulté le 28 mars 2017. URL : http://primatologie.revues.org/2402 ; DOI : 10.4000/primatologie.2402

Haut de page

Auteurs

James R Anderson

Department of Psychology, Kyoto University Graduate School of Letters, Kyoto, Japan.
Auteur pour la correspondance : j.r.anderson@psy.bun.kyoto-u.ac.jp

Articles du même auteur

Benoit Bucher

Department of Psychology, Kyoto University Graduate School of Letters, Kyoto, Japan.
Courriel : bucherbenoit@live.fr

Margaux Levasseur

Ecole nationale vétérinaire d’Alfort. 7 Avenue du Général de Gaulle, 94704 Maisons-Alfort, France.
Courriel :
levasseur.margaux@gmail.com

Kazuo Fujita

Department of Psychology, Kyoto University Graduate School of Letters, Kyoto, Japan.
Courriel : kfujita@bun.kyoto-u.ac.jp

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la Revue de primatologie sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Société francophone de primatologie (SFDP)
  • Revues.org