Navigation – Plan du site
Résumés du 28e colloque de la SFDP (Strasbourg, 14-16 octobre 2015)
70

Préférence manuelle chez les gibbons

Luca Morino, Makiko Uchikoshi, Fred Bercovitch, William D Hopkins et Tetsuro Matsuzawa

Résumé

Les liens entre la latéralisation du cerveau, le comportement positionnel et la communication vocale sont loin d’être élucidés. Un des problèmes est le manque de données chez certaines espèces-clés comme notamment au sein des hylobatidés, alors que ce taxon est particulièrement intéressant dans ce contexte : 1. ils sont très proches de l’homme et partagent un répertoire vocal complexe, ils pourraient donc partager certaines voies neurologiques pour leur vocalisation complexe; 2. leur adaptation à l’arboricolie s’associe à des contraintes posturales uniques; 3. il y a peu de données sur leur latéralité, et celles-ci sont contradictoires. Pour essayer de clarifier la situation, nous avons testé la préférence manuelle de 22 siamangs (Symphalangus syndactylus) et 20 gibbons (8 Hylobates lar, 4 H. agilis, 4 H. muelleri, 3 H. pileatus, 1 Nomascus leucogenys), vivant en captivité au Japon. Nous avons contrôlé les possibles biais (la posture, contraintes des enclos, motivation) et utilisé un protocole de test bien établi (tube task). Les indices de latéralité calculés à partir de fréquences ou de «bouts» ont montré une préférence significative pour l’utilisation de la main gauche, ce qui est en accord avec les données reportées chez les siamangs sauvages. Lorsque l’on sépare les siamangs et les gibbons, seuls les siamangs montrent une préférence significative. Par rapport aux siamangs sauvages, les siamangs captifs montrent moins de préférence manuelle claire, et pas de variation liée à l’âge. La réponse est plus fortement latéralisée quand ils utilisent l’index plutôt que le pouce pour extraire la nourriture du tube (une tâche plus complexe d’un point de vue cognitif et moteur). Ces résultats confirment une préférence pour la main gauche chez les siamangs mais (provisoirement) pas chez les autres hylobatidés. Nous discuterons l’importance de la complexité de la tâche lorsque l’on teste la latéralité manuelle, les pressions de sélection qui pourraient avoir agi spécifiquement sur les hylobatidés hautement arboricoles, ainsi que les facteurs qui pourraient expliquer la différence entre les données de latéralité chez des populations de primates sauvages versus primates captifs.
Nous remercions les administrateurs et les gardiens de zoos qui ont contribué à la collecte de données. LM reconnaît l'Université de Kyoto et la Société japonaise pour la promotion des sciences (JSPS) pour le financement de ce projet.

Haut de page

Historique

Présenté le 16/10/2015

Pour citer cet article

Référence électronique

Luca Morino, Makiko Uchikoshi, Fred Bercovitch, William D Hopkins et Tetsuro Matsuzawa, « Préférence manuelle chez les gibbons », Revue de primatologie [En ligne], 6 | 2015, document 70, mis en ligne le 20 janvier 2016, consulté le 22 mai 2017. URL : http://primatologie.revues.org/2451 ; DOI : 10.4000/primatologie.2451

Haut de page

Auteurs

Luca Morino

Musée de l'Homme et Primate Research Institute Kyoto University, 17 place Trocadéro 75116 Paris France.
Auteur pour la correspondance :
lmorino@gmail.com

Articles du même auteur

Makiko Uchikoshi

Primate Research Institute, Kyoto University, Kanrin 41-2 Inuyama 484-8506, Japan.
Courriel :
uchikosh@gmail.com

Fred Bercovitch

Primate Research Institute, Kyoto University, Kanrin 41-2 Inuyama 484-8506, Japan.
Courriel :
bercovitch.fred.2u@kyoto-u.ac.jp

Articles du même auteur

William D Hopkins

Neuroscience Institute and Language Research Center, Georgia State University, 161 Jesse Hill Jr. Drive SE Atlanta GA 30303, USA.
Courriel :
whopkin@emory.edu

Tetsuro Matsuzawa

Primate Research Institute, Kyoto University, Kanrin 41-2 Inuyama 484-8506 Japan.
Courriel :
matsuzawa.tetsuro.8w@kyoto-u.ac.jp

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la Revue de primatologie sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Société francophone de primatologie (SFDP)
  • Revues.org