Navigation – Plan du site
Résumés du 28e colloque de la SFDP (Strasbourg, 14-16 octobre 2015)
72

Altérations comportementales et fonctionnelles de la préhension au cours du vieillissement chez un primate non-humain : le microcèbe murin

Marie Le Brazidec, Emmanuelle Pouydebat, Anthony Herrel et Fabienne Aujard

Résumé

Grâce aux améliorations des conditions de vie et de santé ces dernières décennies, nous connaissons une augmentation de l’espérance de vie. Cependant cela ne garantit pas la bonne santé. Chez l’humain, les capacités motrices peuvent se détériorer avec l’âge ou en cas de maladie telle que la maladie de Parkinson. La préhension est impliquée dans de nombreuses activités telles que la locomotion, la manipulation d’outils ainsi que dans le comportement alimentaire et est guidée par des contraintes physiques, physiologiques et cognitives. Par conséquent, la préhension est essentielle en termes de survie et de fitness. Elle implique également, en fonction de son utilisation, différents modes de préhension et postures corporelles. Des études ont déjà été menées sur la préhension chez les primates. Elles ont montré l’importance des propriétés de la nourriture ainsi que du milieu. Mais aucune n’a étudié les effets du vieillissement sur la préhension. L’objectif de cette étude est donc de d’appréhender les changements dans les schémas de préhension en fonction de l’âge. Le vieillissement affectant ses capacités, un individu adapterait son comportement de façon à mettre en place des stratégies optimales telles que la diminution de l’utilisation des mains au profit de la bouche. Pour tester cette hypothèse, nous avons présenté deux types de nourriture (statique et mobile) à des Microcèbes murins (Microcebus murinus) jeunes (2-3 ans) et âgés (7-8 ans). Nous avons également cherché à déterminer si des déficits cognitifs apparaissaient avec l’âge en testant la mémoire spatiale en relation avec la recherche de nourriture. Enfin, nous avons réalisé des mesures de force de préhension afin d’appréhender les effets des contraintes physiques. Nos résultats confirment ceux de précédentes publications sur l’implication préférentielle de la bouche face à de la nourriture statique sans effet de l’âge. Nous avons également mis en évidence l’existence de 3 types d’effets sur la préhension de nourriture de type mobile : les propriétés de la nourriture, l’âge et la position corporelle pendant la préhension. Les individus jeunes utilisent davantage leurs mains pour saisir les objets mobiles tandis que les individus âgés évitent d’utiliser des stratégies de coordination complexes impliquant l’utilisation conjointe des mains et de la bouche. Nos résultats peuvent être expliqués par une perte de coordination motrice ou de force musculaire avec l’âge impactant la locomotion arboricole du microcèbe et par conséquent l’acquisition de nourriture. En revanche, nous n’avons pas démontré l’existence de déficits cognitifs en lien avec la mémoire spatiale chez les individus âgés, ne permettant pas d’établir une corrélation avec les résultats obtenus pour la préhension. Dans un contexte environnemental de fluctuations des ressources alimentaires, il est essentiel de faire face à une potentielle perte de capacités. Nos résultats suggèrent donc que le microcèbe murin utilise de nombreuses stratégies pour s’adapter à des fluctuations environnementales, mais également à des changements de sa propre physiologie.
Je tiens à remercier Fabienne Aujard et Emmanuelle Pouydebat de m’avoir donné la possibilité de réaliser mon stage de master 2 à leurs côtés. Je souhaite à nouveau remercier Fabienne Aujard, Emmanuelle Pouyedebat et également Anthony Herrel pour leur aide et leur soutien pendant la réalisation de ce projet. Merci également à Martine Perret et Isabelle Hardy pour leur parfaite connaissance des individus étudiés. Un grand merci aux animaliers et personnels du laboratoire de Brunoy, Sandrine Gondor‑Bazin, Eric Gueton‑Estrade, Pascale LeBlanc et Lauriane Dezaire. Enfin, je remercie tous les chercheurs et étudiants qui m’ont apporté conseils et réflexions pertinentes me permettant d’avancer sur mon projet au quotidien.

Haut de page

Historique

Présenté le 16/10/2015

Pour citer cet article

Référence électronique

Marie Le Brazidec, Emmanuelle Pouydebat, Anthony Herrel et Fabienne Aujard, « Altérations comportementales et fonctionnelles de la préhension au cours du vieillissement chez un primate non-humain : le microcèbe murin », Revue de primatologie [En ligne], 6 | 2015, document 72, mis en ligne le 20 janvier 2016, consulté le 29 juin 2017. URL : http://primatologie.revues.org/2464 ; DOI : 10.4000/primatologie.2464

Haut de page

Auteurs

Marie Le Brazidec

Laboratoire d’Ecologie Générale, UMR 7179 CNRS/MNHN MECADEV, 1 avenue du Petit Château, 91800 BRUNOY, France.
Auteure pour la correspondance :
marie.lebrazidec@gmail.com

Emmanuelle Pouydebat

UMR CNRS/MNHN 7179 MECADEV Equipe FUNEVOL, 57 rue Cuvier, 75231 Paris Cedex 05, France.
Courriel :
epouydebat@mnhn.fr

Articles du même auteur

Anthony Herrel

UMR CNRS/MNHN 7179 MECADEV Equipe FUNEVOL, 57 rue Cuvier, 75231 Paris Cedex 05, France.
Courriel :
anthony.herrel@mnhn.fr

Articles du même auteur

Fabienne Aujard

Laboratoire d’Ecologie Générale, UMR 7179 CNRS/MNHN MECADEV, 1 avenue du Petit Château, 91800 BRUNOY, France.
Courriel :
aujard@mnhn.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la Revue de primatologie sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Société francophone de primatologie (SFDP)
  • Revues.org