Navigation – Plan du site
Résumés du 28e colloque de la SFDP (Strasbourg, 14-16 octobre 2015)
77

Etude du comportement exploratoire chez le microcèbe murin : corrélations entre personnalité et morphologie

Pauline Thomas, Fabienne Aujard et Emmanuelle Pouydebat

Résumé

Objectif de l’étude : L’étude de la personnalité est devenue un sujet de recherche important en écologie comportementale. La variabilité individuelle n’est plus considérée uniquement comme un artéfact. Plus récemment, les données ont montré que la flexibilité du comportement peut être restreinte dans certains cas et le comportement lui-même être corrélé avec d’autres traits, tels que la morphologie, la performance, ou la physiologie. L’hypothèse du «syndrome du rythme de la vie» (pace-of-life syndrom) postule en effet que ces traits ont pu évoluer ensemble dans un environnement donné. Ici, je voudrais tester s’il y a des associations entre traits impliqués dans une fonction commune : l’exploration. Plus précisément, je voudrais étudier le comportement exploratoire et les paramètres morphologiques qui peuvent influer sur elle comme, la taille du corps et le poids corporel chez le microcèbe murin (Microcebus murinus). Moyens utilisés : Des recherches sur cette espèce ont été conduites sur le terrain, et ce que je voudrais faire ici, c’est utiliser la colonie de Brunoy pour développer des protocoles d’estimation de la personnalité en captivité, afin de pouvoir par la suite mettre en relation elle ci avec d’autres traits. Les résultats me permettront aussi, dans le cadre de ma thèse, de comparer l’héritabilité de ces différents traits. Je voudrais donc ici vous présenter ce qu’il en est de mes investigations pour étudier la personnalité chez le microcèbe : (1) les premiers tests ont été réalisé grâce à un test de champ ouvert (open-field); (2) des tests d’exploration ont été réalisés dans une expérience de «nouvel environnement» dans un volume en trois dimensions (3) un test de mesure de latence de sortie destiné a être utilisé sur un grand nombre d’animaux pour estimer l’héritabilité de la personnalité. Résultats majeurs : Les premiers résultats concernent l’open-field ou test du champ ouvert et ont montré qu’il existait des variations inter-individuelles répétables dans ce contexte et que celles-ci étaient fortement reliées à la morphologie des individus ainsi qu’à leur poids au moment du test. Il a de plus été montré que chez des individus en période estivale, on pouvait rapporter les personnalités des animaux en utilisant uniquement le test de sortie de boite, de par sa corrélation avec le test d’exploration en volière. Discussion : Les résultats de l’open-field ont permis de disposer de preuves concrètes de trait de personnalité exploratoire chez le microcèbe captif, dans une situation extrêmement simple, mais cependant restreinte. Cela nous a donc poussés à imaginer une situation complexe en trois dimensions et avec des branches, ayant ainsi l’avantage de laisser mieux s’exprimer la personnalité des individus. Pour finir, grâce aux corrélations trouvées avec une expérience beaucoup plus rapide en termes de temps de manipulation et d’analyse, nous sommes à présent dans la mesure d’obtenir une grande quantité de données sur ces animaux pour calculer ensuite l’héritabilité de celle-ci, et la confronter avec l’héritabilité de traits morpho-fonctionnels et physiologiques. Conclusion : Il existe chez le microcèbe murin captif une variabilité inter-individuelle dans le comportement exploratoire facilement mesurable et en relation avec des traits morphologiques. Ces résultats sont les données préliminaires d’une étude à grande échelle visant à comparer l’héritabilité du comportement avec d’autres traits impliqués dans les mêmes fonctions.
Je tiens à remercier les animaliers et personnels techniques du laboratoire de Brunoy pour leur aide lors des expérimentations et l’acquisition des données, Eric Gueton-Estrade, Lauriane Dezaire, Sandrine Gondor-Bazin, Isabelle Hardy et Pascale Leblanc. Je remercie aussi les étudiants et les chercheurs qui m’ont aidé à réaliser ce projet, techniquement et théoriquement et aux discussions fructueuses : Fathia Djelti, Jérémy Terrien. Et pour finir, je tiens à remercier mes directeurs de thèse qui m’apportent leur soutien et leur aide, ainsi que les moyens de réaliser ce projet et d’en faire partager les résultats : Anthony Herrel, Fabienne Aujard et Emmanuelle Pouydebat.

Haut de page

Historique

Présenté le 14/10/2015

Pour citer cet article

Référence électronique

Pauline Thomas, Fabienne Aujard et Emmanuelle Pouydebat, « Etude du comportement exploratoire chez le microcèbe murin : corrélations entre personnalité et morphologie », Revue de primatologie [En ligne], 6 | 2015, document 77, mis en ligne le 20 janvier 2016, consulté le 25 avril 2017. URL : http://primatologie.revues.org/2492 ; DOI : 10.4000/primatologie.2492

Haut de page

Auteurs

Pauline Thomas

UMR CNRS/MNHN 7179 MECADEV Equipe FUNEVOL, 1 avenue du Petit Château 91800 Brunoy, France.
Auteure pour la correspondance :
pthomas@mnhn.fr

Articles du même auteur

Fabienne Aujard

UMR CNRS/MNHN 7179 MECADEV, 1 avenue du Petit Château 91800 Brunoy, France.
Courriel :
aujard@mnhn.fr

Articles du même auteur

Emmanuelle Pouydebat

UMR CNRS/MNHN 7179 MECADEV Equipe FUNEVOL, 57 rue Cuvier, 75231 Paris Cedex 05, France.
Courriel :
epouydebat@mnhn.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la Revue de primatologie sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Société francophone de primatologie (SFDP)
  • Revues.org